III) Pékin 2008

 

ETUDE DE CAS : Les Jeux Olympiques de Pékin

La troisième et dernière partie de ce dossier est une étude de cas, spécialement ciblée sur les Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Cet événement sportif attendu dans le monde entier se produit tous les quatre ans.

Cette année là, Pékin est le pays hôte de ces jeux qui s’ouvrent le 8 août à 20 h 08 heure locale. Le 8 est en effet le chiffre porte bonheur de cette république populaire et en est le symbole de la prospérité et de l’infini.

A travers cette étude de cas, nous allons faire le bilan de ces jeux sur le plan :

-        sportif

-        économique

-        et politique.

 

 

I – Le bilan sportif

Tableau des médailles des 10 premiers pays :

 

Pays

Total

1

Chine

51

21

28

100

2

Etats-Unis

36

38

36

110

3

Russie

23

21

28

72

4

Grande Bretagne

19

13

15

47

5

Allemagne

16

10

15

41

6

Australie

14

15

17

46

7

Corée du Sud

13

10

8

31

8

Japon

9

6

11

26

9

Italie

8

10

10

28

10

France

7

16

17

40

·         La Chine termine pour la première fois au sommet du classement des médailles. C'est la première fois depuis 72 ans qu'un pays autre que les États-Unis ou la Russie termine en tête du classement.

·         87 pays différents ont remporté au moins une médaille lors de ces Jeux, c'est le record absolu.

·         Seuls, les 20 premiers pays apparaissent sur cette page, mais il est à noter que des athlètes de l'Afghanistan, de Bahreïn, de Maurice, du Soudan, du Togo et du Tadjikistan ont apporté la première médaille de leur histoire à leur pays lors de ces Jeux.

·         La Mongolie et le Panama ont remporté leur premier titre olympique à l'occasion des Jeux de Pékin.

Record des records du monde battus lors de cette édition, avec :

-         38 records du monde dont 23 en natation

-         77 records olympiques

Le monde découvre des athlètes tels que le Jamaïquain Usain Bolt en athlétisme, et sa célébration particulière comme le montre la vidéo ci-dessous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ou l’Américain Mickaël Phelps, en natation  qui obtient 8 médailles d’or. 

 

 

 

 

 

Neuf nouvelles épreuves viennent s’ajouter aux 28 sports des précédentes éditions soit 302 épreuves (165 masculines, 127 féminines et 10 mixtes).

Les athlètes handicapés quant à eux, se retrouvent lors des jeux paralympiques du 6 au 17 septembre 2008.

. Bilan français                                                    

Les Français ont remporté 40 médailles dont :

-        7 médailles d’or                                                

-        16 d’argent

-        17 de bronze.

Les lauréats qui ont fait entendre la Marseillaise sont les suivants :

  • Julien ABSALON- Cyclisme - Vélo tout-terrain, Cross-country
  • Alain BERNARD - Natation, 100 m nage libre - hommes
  • Anne-Caroline CHAUSSON - Cyclisme, BMX - femmes
  • Didier DINART, Cédric BURDET, Guillaume GILLE, Bertrand GILLE, Daniel NARCISSE, Olivier GIRAULT, Daouda KARABOUE, Nikola KARABATIC , Christophe KEMPE, Thierry OMEYER, Joël ABATI, Luc ABALO, Mickaël GUIGOU, Cédric PATY- Handball Hommes
  • Steeve GUENOT - Lutte, Gréco-romaine, 66 kg - hommes
  • Fabrice JEANNET, Jérôme JEANNET, Ulrich ROBEIRI - Escrime, Épée par équipes - hommes
  • Julien PILLET, Boris SANSON, Nicolas LOPEZ - Escrime, Sabre par équipes

 

 

II – Le bilan économique

Pour ces jeux, la Chine a investi 27 milliards d’euros ! malgré cela, le bilan économique est mitigé.

Les aspects défavorables sont les suivants :

En ce qui concerne le tourisme, il reste difficile de se rendre en Chine. Le nombre d’étrangers est limité par le gouvernement, les visas difficiles à obtenir. De ce fait, certains hôtels vont rester à moitié vide. D’autres secteurs sont également touchés : la petite restauration, l’industrie textile, les communications.

De plus, 11 milliards d'euros ont été dépensés pour éviter que la pollution ne perturbe les sportifs et, selon les banques, la fermeture d'usines dans les environs a directement influencé le ralentissement  de la production industrielle. Au début de l'été, près de 200 usines ont été déplacées ou fermées.

La bourse a baissé de 20 %  et Pékin a dû programmer un plan de relance.

Il existe malgré tout des points positifs :

Les jeux olympiques ont contribué à la croissance économique. La ville organisatrice a dû accroître ses investissements en vue de développer ses installations d’infrastructure et il y a donc eu des effets secondaires sur les investissements dans les autres régions. Le volume global annuel du PIB a augmenté.

Le montant des recettes de la vente des mascottes des Jeux Olympiques de Beijing a atteint plus de 4 milliards de yuans renminbi.

Le but est la réussite spectaculaire même s’il faut aligner plusieurs zéros et la devise des jeux devient alors « toujours plus cher ».

 

III – Le bilan politique

Le choix du pays a été fortement critiqué par des hommes politiques et divers organisations notamment en ce qui concerne les problèmes des droits de l’homme au Tibet et de la censure des journalistes.

Il faut savoir que le gouvernement tibétain considère la présence chinoise comme une occupation étrangère, que la Chine serait responsable de nombreuses exécutions de Tibétains (1 200 000) et voudrait voir la destruction de la culture tibétaine. Le Tibet réclame son autonomie.

La Chine qui avait promis des avancées dans ces domaines, n’a pas respecté ses engagements, ce qui a déclenché de nombreuses manifestations par exemple le long du parcours de la flamme olympique et certains, n’ont pas hésité à réclamer le boycott de la cérémonie d’ouverture. La chancelière allemande Angela Merkel, fut le premier dirigeant mondial à décider de ne pas assister à ces jeux. Le premier ministre britannique Gordon Brown, la famille royale japonaise, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon étaient absents également. Quant au cinéaste américain, Steven Spielberg, il a choisi de démissionner de son poste de conseiller artistique des cérémonies d’ouverture et de clôture.

En réponse aux manifestations en France, les Chinois ont alors appelé au boycott des magasins Carrefour.

Malgré cela, le bilan politique pour la Chine s’avère positif puisqu’il n’y a pas eu de scénario catastrophe tels que le port de t-shirt en faveur du Tibet sur les podiums,  des articles de journalistes sur le régime chinois . Ces jeux olympiques seraient alors devenus des caricatures.

 

En conclusion pour ce dernier bilan, on remarque qu’à chaque événement sportif est souvent lié un événement politique, dans la plupart des cas heureusement le sport triomphe et prend la première place


 

La troisième et dernière partie de ce dossier est une étude de cas, spécialement ciblée sur les Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Cet événement sportif attendu dans le monde entier se produit tous les quatre ans.

Cette année là, Pékin est le pays hôte de ces jeux qui s’ouvrent le 8 août à 20 h 08 heure locale. Le 8 est en effet le chiffre porte bonheur de cette république populaire et en est le symbole de la prospérité et de l’infini.

A travers cette étude de cas, nous allons faire le bilan de ces jeux sur le plan :

  • sportif

  • économique

  • et politique.

 

 

 

 

 

 

 

ETUDE DE CAS : 

Les Jeux Olympiques de Pékin

 

 

 

 

La troisième et dernière partie de ce dossier est une étude de cas, spécialement ciblée sur les Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Cet événement sportif attendu dans le monde entier se produit tous les quatre ans. 

Cette année là, Pékin est le pays hôte de ces jeux qui s’ouvrent le 8 août à 20 h 08 heure locale. Le 8 est en effet le chiffre porte bonheur de cette république populaire et en est le symbole de la prospérité et de l’infini. 

A travers cette étude de cas, nous allons faire le bilan de ces jeux sur le plan : 

  • sportif
  • économique
  • et politique.

 

 

 

 

 

 

 

 

I – Le bilan sportif

Tableau des médailles des 10 premiers pays :

 

 

Pays

Total

1

Chine

51

21

28

100

2

Etats-Unis

36

38

36

110

3